Situation d’apprentissage: les médias au siège d’Alep

L’interminable siège d’Alep, en Syrie, a donné lieu à une infoguerre particulièrement intense. L’une des raisons est le foisonnement d’acteurs étatiques, infra-étatiques et individuels qui ont des intérêts dans la région ou à Alep même. Une autre est, comme toujours, la puissance communicatrice des réseaux sociaux, qui permet à tous de publier leur message. Mais la raison principale est surtout que la ville est essentiellement «fermée» aux grands médias et aux journalistes de carrière qui pourraient faire le point sur la situation. Voici trois situations qui montrent la profondeur des différences entre différentes sources d’information.

Les rebelles et l’État islamique

Qui combat à Alep? Tout dépend d’à qui on le demande.

Selon Sputnik News:

Le quartier Jamiat Al-Zahraa, situé dans le sud-ouest d’Alep, est actuellement considéré comme le front où les terroristes mènent la plus grande résistance aux forces armées syriennes.

Pourquoi la situation dans l’est d’Alep est si critique
Au cours des dernières 48 heures, l’armée du pays a repoussé quelques dizaines de contre-attaques effectuées par les djihadistes par le biais de camions et voitures piégés. Malgré cette résistance, les soldats de l’armée syrienne mènent avec succès des opérations de nettoyage des rues dans le quartier du Jamiat Al-Zahraa.

Selon La Presse:

Dans la deuxième ville syrienne, «de violents combats et des bombardements ont opposé jeudi matin le régime et les rebelles dans l’ouest où a eu lieu l’attaque la veille, a affirmé à l’AFP le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

L’explosion mercredi d’une puissante charge souterraine contre le siège des redoutables services de renseignement de l’armée de l’air et les combats qui ont suivi ont fait au total 34 morts dans les deux camps, selon l’OSDH.

Les civils paient aussi un lourd tribut. Au moins 22 d’entre eux ont péri, dont huit totalement brûlés, lorsqu’un hélicoptère a largué un baril explosif sur des personnes rassemblées pour acheter du fioul dans le quartier rebelle de Qadi Askar, dans l’est d’Alep, selon l’ONG.

Des bombardements rebelles contre le secteur gouvernemental avaient coûté la veille la vie à neuf civils, dont deux femmes et trois enfants, notamment dans le quartier de Salaheddine, à l’ouest. C’est dans ce quartier, que l’émissaire de l’ONU Staffan de Mistura entend proposer une trêve.

Selon RT News:

Moscow and Ankara are carrying out their first joint military operation against Islamic State (IS, formerly ISIS/ISIL) in the Syrian province of Aleppo, the Russian Defense Ministry has announced.
TrendsSyria unrest

« Today, Russian and Turkish Air Forces are carrying out their first joint operation to target ISIL in the suburbs of the town of al-Bab in the Aleppo province, » Sergey Rudskoy, chief of the Main Operational Directorate of the General Staff, said at a briefing on Wednesday.

Nine Russian and eight Turkish planes are involved in the operation which has been coordinated with the Syrian government, Russia’s Defense Ministry said, adding that 36 terrorist positions are being targeted.

Based on the initial results, the joint effort has proved successful, the Defense Ministry official added.

Les «Casques blancs»

Les Casques blancs sont un groupe de sauveteurs qui parcourent les rues d’Alep et d’Idlib pour sauver les gens tombés sous les décombres d’édifices bombardés. Or, selon la «journaliste indépendante» Eva Bartlett, ils n’existent pas, personne à Alep ne les connaît. C’est ce qu’elle affirme dans ce clip sur RT news (sous-titré en français). Par contre RT a aussi affirmé que les casques blancs ne sont pas des sauveteurs mais des voleurs et pilleurs notoires, connus de tous à Alep…

Sputnik News:

Aucune trace des Casques blancs n’a été détectée à Alep 
Mais où sont donc passés les secouristes volontaires des Casques blancs à Alep, ceux qui «font chaque jour l’impossible dans cette ville martyre, face au déferlement de violence»? Aucune trace de ces derniers, selon le ministère russe de la Défense.

Le Monde:

A Alep, sous un déluge de bombes, les secouristes sont tout particulièrement visés

Les quartiers orientaux de la ville, tenus par les rebelles, ont été visés par des raids aériens, vendredi. Trois des quatre centres des « casques blancs », la défense civile, ont été touchés

De mémoire d’habitants d’Alep, la journée du vendredi 23 septembre a été l’une des pires, sinon la pire, jamais vécue par les quartiers orientaux de la ville, depuis leur conquête par les rebelles en 2012. Un déluge de bombes et de roquettes, d’une férocité inouïe, s’est abattu sur ces secteurs au lendemain de l’annonce par l’armée syrienne d’une offensive visant à les reprendre.

Le bilan de vingt-sept morts, donné par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), a été contredit par plusieurs sources locales, comme le docteur Hamza Al-Khatib, directeur d’un des hôpitaux d’Alep-Est, qui a fait état de 91 morts. L’ONG Médecins sans frontières a pour sa part annoncé, en fin de journée, que les établissements médicaux qu’elle soutient avaient reçu 145 blessés en l’espace de quarante-huit heures.

Bana Alabed, la petite vlogueuse

Bana Alabed est une fillette résident à Alep et qui a documenté la vie dans les quartiers tenus par les rebelles, sous les bombardements du gouvernement Syrien et de l’aviation Russe. Or, la chaîne/page Russia Today (RT News) a immédiatement lancé une campagne visant à démontrer que le compte est un faux, peut-être gérée par le renseignement étatsunien:

banart

Pour le New York Times, par contre, l’histoire est différente:bananyt

 

 

 



Catégories :2016-2017: Médias, propagande et radicalisation, Situations d'apprentissage

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :